Sodome et Gomorrhe

Archives de mots clés: Politique

(not) Impeached ! – La sélection docs et podcasts

18 candidats démocrates déclarés, déjà plus d’une dizaine d’abandons, la course à la Maison Blanche semble être, du moins du côté démocrate, un cirque sans nom. L’enjeu est pourtant de taille: Donald Trump, président corrompu, impulsif, violent, incompétent mais toujours…
Savoir plus

Primaires démocrates : le bug des experts

Depuis la déclaration de sa candidature à l’investiture démocrate le 26 mai dernier, Bernie Sanders mène une campagne bruyante et tonitruante – brillante, il faut le dire – autour d’un programme “socialiste” assez inédit. Malgré la constante progression de sa campagne,…
Savoir plus

God’s Business

Vous les avez sans doute croisés. Dans vos rues, dans vos radios, dans vos ordinateurs ou dans votre télévision. Parfois même dans l’école de vos enfants, dans votre lycée, dans votre université, parfois aussi sur votre lieu de travail. Les cons. Une colonie de bonobos qui font semblants d’être nombreux juste parce qu’ils sont partout. Recrutés dans les dernières paroisses pleines de nos villes, un peu aussi dans les mosquées, les synagogues, les temples – et autres lieux de réunions où l’on cultive avec douceur la haine du prochain – nourris à l’Ostie, ils défilent le sourire aux lèvres pour vous expliquer du haut de leur grande expérience qui vous devez haïr, et avec qui vous devez baiser.

Stephen King: le fascisme sous le “Dôme”

Il est assez courant de penser Stephen King comme un simple écrivain divertissant. Tout juste lui accorde-t-on le génie nécessaire pour raconter de bonnes histoires d’horreur. Stephen King est pourtant un écrivain majeur de la littérature américaine, et ses livres ne s’arrêtent pas à la description talentueuse de phénomènes surnaturels, mais dessinent toujours une fresque sociale minutieuse, portée par des personnages profonds et complexes, fresque décrivant les rapports souvent compliqués entre classes et générations, les coulisses plus sombres du “rêve américain”, et l’individualisme profondément ancré dans la culture américaine. Dôme, colossal roman de plus de 1000 pages, n’échappe pas à cette règle, mais est aussi et surtout une terrifiante chronique de la montée du fascisme.