Sodome et Gomorrhe

Dirty PÖP / Salement PÖP

Playlist – #FreeKESHA

Depuis hier soir, le hastag #FreeKesha est porté par des millions de tweets d’anonymes et d’artistes à travers le monde, en soutien à la chanteuse pop Ke$ha, prisonnière d’un contrat avec l’homme qu’elle accuse, entre autres maltraitances physiques et psychologiques, de viol. Hier, un tribunal a estimé que, sans preuve, la parole d’une victime ne valait pas la considérable somme d’argent que représente le juteux contrat qui la lie pour encore six albums au producteur Dr Luke. (suite…)

Dirty PÖP (And The Rest Is Drag)

“I’m born naked, and the rest is drag !” RuPaul est la première Drag Queen superstar. Pas la première icône – on pense à Divine, muse trash des films de John Waters – mais la première à dépasser le cercle underground de la communauté LGBT, et à amener la culture Drag a un niveau mainstream. Grâce à RuPaul, les Drag Queen sortent des boîtes gays pour envahir le petit écran – grâce à son émission RuPaul’s Drag Race – et les théâtres, mais surtout pour squatter les premières places des charts. Pouvais-je seulement passer à côté de ce phénomène pop ? (suite…)

DirtHip HÖP: US Queens

Dans un monde aussi machiste que le Hip Hop US, difficile pour une femme de se tailler la part du lion. Pourtant depuis les années 80, de grandes voix féminines sortent de l’ombre pour féminiser un Hip Hop devenu un amas de clichés gangsta ridicules, aux textes misogynes crachés de mauvaise grâce sur des instrus lourdingues. Deux grosses tendances vont se battre pour la gloire : la tendance féministe et engagée, et la tendance Bad Bitch, où les femmes vont jouer le jeu des hommes en parlant de sexe, de sexe, et encore de sexe (mais finalement très peu de sexualité féminine). Comme je n’ai pas envie de vous retracer l’histoire du mouvement, voici quelques voix qu’il me semble important de suivre aujourd’hui (puristes : dehors).
(suite…)

Dirty PÖP / Salement PÖP – New Soul

La soul est une composante importante de la musique noire américaine. De Billie Holiday à Nina Simone pour aller bien sûr vers Aretha Franklin, Stevie Wonder, Prince, la soul est parfois jazz, souvent blues, parfois funky. Ces dix dernières années, une nouvelle vague d’artistes soul pas forcément noirs a déferlée chez vos disquaires, bouleversant même la mécanique bien huilée du R’n’B mainstream. (suite…)

Dirty PÖP / Salement PÖP – Long live PUNK CABARET !

amandapalmer_bann

Je ne pouvais pas décemment continuer ces sales chroniques PÖP sans parler de la divine, de l’unique, de la seule. Mesdames-et-messieurs-ladies-und-gentlement voici of course l’icône underground du « Brechtian Punk Cabaret » : Amanda Fucking Palmer. Mais évidemment, ne parler que d’elle serait bien réducteur. La rencontre et la collaboration étant au centre de sa pratique artistique, il gravite autour d’elle une multitude de projets, de groupes, d’artistes d’horizons très divers : plasticiens, danseurs, performeurs, musiciens… Et puisqu’il faudrait écrire une encyclopédie pour parler de tout ce monde, voici déjà les projets de la bostonienne la plus cool de la planète.

(suite…)

Dirty PÖP / Salement PÖP : Karmin

karmincover

Depuis que je connais Karmin, je sais qu’il leur fallait un Dirty PÖP rien que pour eux. Ce duo Pop est constitué d’Amy Heidemann et de Nick Noonan, deux multi-instrumentistes entrés en collision au Berklee College of Music à Boston (oui, la même école d’où est sortie la géniale Esperanza Spalding et la même ville qui a produit Aerosmith, les Dresden Dolls ou les Pixies). Ensemble à la vie comme en musique, Karmin a enflammé internet avant de devenir une subtile mais néanmoins efficace machine à tubes. (playlist en fin d’article) (suite…)

Dirty PÖP / Salement PÖP – QUEER !

queer_bann

Queer. Mot anglais dont la traduction oscille entre “étrange”, “bizarre” ou “peu commun”, utilisé comme une insulte envers les LGBT avant que ceux-ci s’en empare ironiquement pour qualifier tout ceux qui refusent l’hétérocentrisme. Le mouvement Queer, c’est la version LGBT de la négritude: on s’approprie le stigmate pour revendiquer une identité. Gays, Lesbiennes, Bi, Trans… Le monde Queer, en musique, est un monde de la nuit peuplé de Drag Queen et de paillettes, de punk féministes et de Disco Queen. En plein débat sur le “djendeur”, Sodome et Gomorrhe dédie cette chronique aux Copé, Boutin, Bourges, à Ludovine et ses amis, et à tous les connards et connasses de France et d’ailleurs qui prônent le retour de l’inquisition et de la censure artistique. (suite…)

Lady Gaga – “ARTPOP” : retour de passion

artpop_bannRarement on aura vu un lynchage médiatique d’une telle violence. Depuis deux semaines, des journalistes (vraiment ?) déversent un flot continu de gerbe d’une haine rarement atteinte quand il s’agit de parler d’un artiste. La raison ? Lady Gaga vient de sortir ARTPOP, troisième album passionné et furieusement POP, pièce central d’un projet artistique audacieux en collaboration avec d’immenses artistes, dont le plasticien Jeff Koons, le metteur en scène Robert Wilson et la papesse de l’art-performance : Marina Abramovic. Analyse et critique d’un album un peu hâtivement jugé par les milices culturelles des torchons médiatiques. (suite…)

Dirty PÖP / Salement PÖP – Blonde

Blonde Warhol

De Madonna à Lady Gaga, de Britney Spears à Kylie Minogue, de Gwen Stefani à Christina Aguilera… On ne compte plus les chanteuse blondes, naturellement ou pas. Est-ce une caractéristique musicale? Certes non. En plus, vous n’êtes pas sans savoir que les blondes, c’est pas mon truc. Moi, c’est plutôt les bruns. Oui, au masculin. Mais le mythe de la blonde, depuis Marilyn Monroe, me permet de parler de toutes ces artistes en un seul articles. Donc, chers amis et je crois que je m’adresse aussi un peu à Nathanaël, VIVE LES BLONDES ! (suite…)

Dirty PÖP / Salement PÖP – Grace Jones

Grace Jones

Je ne pouvais pas décemment commencer les Dirty PÖP de l’Oskar Musik Summer sans parler de Grace Jones. Icône Pop, légende vivante, artiste insaisissable, auteure-compositrice-interprète, Grace Jones fascine par sa manière d’être toujours en marge. Hâtivement affublée du titre de “Reine du Disco” alors qu’elle pourrait largement prétendre au trône de la Pop, Grace Jones est aussi une des artistes les plus sous-estimés au monde. Alors je ne vais pas prétendre la résumer en un article, mais partager avec vous les morceaux par lesquelles elle a touché mon âme damnée. (suite…)